Villamarzana

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Église de Saint Barthélemy

Entre Villamarzana et le Canalbianco on a découvert une zone paléolithique très importante.

Eglises et lieux de culte

villamarzanachiesabartolomeoEglise de Saint Barthélemy
L’église Saint-Barthélemy en Gognano est nommée pour la première fois dans une bulle papale datant de 1123. L’église actuelle a été construite en 1581, à côté de l’église se dresse l’ancien clocher. En 1921, lors de travaux de restauration, il a refait surface sur le mur du chœur une vieille peinture à la détrempe, représentant la Vierge de Lorette avec l’Enfant Jésus, qui a immédiatement intéressé les spécialistes de l’art et a été considérée remontant à la période de la Renaissance.
(Via G. Matteotti – Gognano, Villamarzana)

 

 

villamarzanachiesastefanopapamartireEglise de Saint-Etienne Pape Martyr 
Déjà témoignée comme une église existante en 972, elle fut entièrement reconstruite en 1578 et dans le milieu du XVIIIe siècle, l’église actuelle a été probablement terminée. A l’intérieur on trouve encore un précieux grand autel et un orgue datant de 1860.
(Piazzale Chiesa – Villamarzana)

 

 

oratoriomsaluteOratoire de la Visitation de la Vierge Marie 
Aussi appelé l’Oratoire de Notre-Dame de la Santé all’Anconetta.
Anciennement propriété de la comtesse Maffei de Ferrare, avec autel en marbre.
(Via 43 Martiri – Anconetta, Villamarzana)

 

 

oratoriospietroOratoire de Saint Pierre
On y célèbre deux messes par an, une le jour de la Saint-Antoine l’Abbé, l’autre le jour du titulaire.
(Via S. Pietro Martire – Villamarzana)

 

 

 

Lieux intéressants

villacagnoniboniottiVilla Cagnoni Boniotti
L’année de construction du complexe remonterait à 1589.
Il se compose d’une sobre maison de maître, accompagné d’une grande grange avec porche avec arches.
(Via XXV Aprile – Gognano, Villamarzana)

 

 

Histoire

De nombreuses découvertes archéologiques ont permis de supposer l’existence d’implantations humaines le long de la branche supérieure du Pô, à partir de l’âge du bronze final. Le nom est un composé de « villa » et « Marziana », ce qui peut refléter un latin MARTIANA, la formation adjectivale du personnel MARTIUS avec l’ajout du suffixe -ANUS, -ANA. A l’époque romaine, le village se tenait à l’intersection des deux axes de routes d’une importance considérable: la route Adria-Trecenta et Lendinara-Ficarolo. Au Xe siècle, le territoire fut concedé par le pape Martin à l’évêque d’Adria. Plus tard, il fut sous la juridiction des Este, bien que, avec tout le Polesine, il fut constamment l’objet de discorde entre les Vénitiens et les Carrare pour le contrôle des trafiques qui avaient lieu sur les rivières Po et Adige. Au XVe siècle éclata entre les Este et les Vénitiens, la «guerre de sel» (qui interrompt brutalement le travail de bonification de la zone connue sous le nom Ritratto della Frattesina), après quoi Villamarzana passa trois siècles dans les mains de la République de Venise. Au XVIIIe siècle, le Polesine fut sous la domination française pour ensuite subir l’invasion napoléonienne et successivement, la domination autrichienne. Annexé au Royaume d’Italie en 1866, le village fut très actif à la fois pendant la première et la seconde guerre mondiale: au cours de cette dernière guerre quarante-quatre partisans furent trucidés par les nazi-fascistes.

 

Informations utiles

Pro Loco Villamarzana (Association de promotion du territoire)
Via 43 Martiri, 49
cell. 340 4874255
e-mail: prolocovillamarzana@libero.it