Salara

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Monastère de la Sainte Croix

  • Eglise de Saint-Valentin

Village qui a grandi et prospéré jusqu’au milieu du XVIIIe siècle à l’ombre du grand Monastère de la Sainte Croix.

Eglises et lieux de culte

chiesasanvalentinoEglise paroissiale de Saint-Valentin
Construite au XVIIIe siècle sur les ruines d’une ancienne église dédiée à Saint-Léon. Elle contient plusieurs tableaux datant de ‘700 par des auteurs de Ferrare comme le Ghedini et le Gregori. L’oeuvre plus importante est un Christ crucifié, du ‘600, par le peintre Ercole Sarti. Le chœur en noyer remonte à la seconde moitié du dix-huitième siècle. (Via Roma – Salara)

 

 

monasteroscroceMonastère de la Sainte Croix

Construit par les Augustines dans les dernières années du XIe siècle, il passa aux Bénédictins sous la domination des Este à la fin du XVe siècle. Les Bénédictins y restèrent jusqu’au début du XVIIIe siècle, divisés de la population pour un litige juridique pour des terrains qui a traîné pendant deux cents ans.
Il se compose d’un bâtiment principal, deux ailes latérales et un pigeonnier. Les fondations remontent au XIIe siècle, tandis que le bâtiment principal est de 1600 et les deux ailes latérales des XVIIIe et XIXe siècles. Son imposante structure témoigne de la grande importance que le monastère a eu dans les siècles passés.  (Via Croce – Salara)

 

 

oratoriosantonioOratoire de saint Antoine de Padoue 
Construit au milieu du ‘600, il a été entièrement reconstruit au début du ‘700. Restauré enfin en 1844 à l’occasion de la visite de l’évêque. (Salara)

 

 

Lieux intéressants

municipiosalaraHotel de Ville
A la mairie sont conservés quelques trouvailles archéologiques d’origine romaine, témoignant de l’ancienneté du village.
(Via Roma – Salara)

 

 

 

Histoire

Le nom dérive du latin SALARIA, «relatif au sel», et semble se référer au trafic de sel ou en présence d’un dépôt de ce matériau. Des découvertes archéologiques témoignent de ses origines romaines, cependant, le premier document dans lequel le village est mentionné est un livre de recensement fait par l’Eglise au XIIe siècle. Domaine des moines augustins pendant sept siècles, ses territoires sont divisés, en 1252, avec la famille d’Este, grâce à l’intervention du duc de Ferrare Azzone VII et de son fils Aldobrandino. Hercule et la duchesse Eleonora d’Este, en 1476, obtiennent du le pape Sixte IV de remplacer les chanoines augustins avec les moines bénédictins de la Congrégation de Santa Giustina de Padoue. S’ouvre ainsi un litige judiciaire entre le monastère et la population pour le domaine sur les territoires: en 1664, quelques centaines de colons se rassemblent pour s’opposer à la conduite bénédictine; en 1729 le Cardinal Ruffo confirme les droits aux moines, mais en 1748 les possessions du monastère viennent lentement vendues à des particuliers. En 1597, en même temps que le duché de Ferrare, par dévolution, le territoire de Salara passe à l’état de l’Eglise. En 1866, il rejoint le Royaume d’Italie. Le territoire a été frappé en 1686 par une pleine du Pô et en 1951 par l’inondation désastreuse.

 

Informations utiles

Pro Loco Salara (Association de promotion du territoire)
Via Roma, 133
cell. 346 6420140
e-mail: proloco.salara@alice.it

Événements

Fête de la fraise
Deuxième et troisième fin de semaine de mai
Important événement qui célèbre le fruit local à travers un concours avec des dégustations et des stands gastronomiques proposant des produits élaborés à partir du produit typique.

Père Noël
24 décembre – L’ensemble du territoire et parfois aussi dans les villages voisins
In collaborazione con l’Avis Comunale i Babbo Natale portano nelle abitazioni dei bambini della scuola materna ed elementare un pensierino offerto dalle due associazioni e i regali “personali” precedentemente a noi consegnati dai “Babbo Natale famigliari”.

Brusa la Vecia
Janvier – Espace terrain de sport non loin du centre du village
Événement qui a lieu chaque année et qui consiste, d’après une ancienne tradition, à brûler un gros tas de matériaux sur le dessus duquel est placé un mannequin représentant l’Epiphanie. Pendant le festival sont offerts des produits faits maison, typiques de la période.