Rosolina

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Eglise de Saint-Antoine de Padoue et l'Hôtel de ville

  • Via delle Valli

Avec ses plages de Rosolina Mare et Albarella, entourées par la nature, elle est une destination idéale pour des vacances relax.

Eglises et lieux de culte

santonioEglise de Saint-Antoine de Padoue
Construite au XVIIe siècle par Matteo Sanudo, le procureur de Saint-Marc, et élevé à église paroissiale en 1670. Restaurée et agrandie dans les premières décennies des années 1800 et 1900, la sacristie fut endommagée par un incendie en 1982. Elle a été remplacée par la nouvelle église inaugurée en 1989.
(Viale Marconi – Rosolina)

 

 

chiesamocenigoEglise Notre-Dame de la Conception
En 1782, les Mocenigo ont demandé l’autorisation de construire leur église, qui fut édifiée en 1789. Actuellement abandonnée, mais en cours de restauration. (Via Moceniga – Rosolina)

 

 

 

oratorio_mazzuccoOratoire des Saints Philippe et Jacques
Erigé en 1722 par les seigneurs Vinelli. Maintenant, il est appelé oratoire Mazzucco et a été récemment restauré. (Via Moceniga – Pozzatini, Rosolina)

 

 

 

Lieux intéressants

ca_tiepoloCa’ Tiepolo
Construit au XVIIIe siècle, et terminé en 1772.
Probablement utilisé comme un « pavillon de chasse » dans les zones marécageuses, avec une façade principale intéressante surmontée d’un grand pignon à fronton incurvée et lisse, et deux ailes qui s’étendent sur l’arrière. Récemment rénové (1972).
(Via Po di Levante – Isola di Albarella, Rosolina)

 

 

municipiorosolinaHotel de Ville
(Via Marconi, Rosolina)

 

 

 

rosol_gbJardin botanique de Porto Calerii
Établi pour préserver l’environnement côtier comme il était à l’origine, mais aussi pour le faire connaître, à la fois à but didactique qu’à des fins touristiques. On y trouve les zosteretum marinae, les forêts de pins et le bois thermophiles de chênes et d’ormes et de plantes qui ont disparu presque partout comme les orchidées sauvages. (Via Porto Caleri – Rosolina)

 

 

rosol_spiaggiaPlage de Rosolina
Couverte par une épaisse pinède et d’une forêt méditerranéenne de chênes verts et de chênes pubescents. Elle s’étend sur environ 8 km le long de la péninsule de Rosolina Mare. (Rosolina Mare)

 

 

 

rosolina_vallecannelle_tramontoValle Canelle
Couvert par d’énormes lits de roseaux qui sont souvent survolés par les busard des roseaux, busards cendré et, parfois, le rare balbuzard pêcheur. On y voit rarement des tadornes et des nettes rousse, tandis que sont très communs les hérons, les aigrettes communes et les mouettes.

 

 

 

rosol_via_valliVia delle Valli
Route panoramique qui serpente entre les lagunes; seul point de contact entre l’eau et la terre, elle offre un grand charme pittoresque et naturel. On peut y observer les busards des roseaux, les busards cendrés, les hérons, les aigrettes.

 

 

 

albarella7Isola di Albarella
L’île mesure 3,5 kilomètres de long et 1,5 de large, on pense que sa formation est due à l’accumulation de débris transportés par les pleines de la rivière Po. On estime qu’il s’y trouvent environ 2 millions d’arbres de 150 espèces différentes. L’île est accessible par l’intermédiaire d’une digue, mais l’entrée est réglementée. Le développement économique de Albarella a commencé à partir des années soixante, quand elle a été identifiée comme une possible destination touristique d’élite, et a été réalisé principalement par le groupe Marcegaglia, qui a acquis la propriétés de l’île.

 

 

Les paleodunes
Ce sont des reliefs d’une dizaine de mètres de haut appelé « Montoni » ou « Monti de sabia ». Ils ont été formés par l’action du vent qui a déplacé les sables côtiers. La végétation se compose d’un maquis thermophile de chênes verts avec un dense sous-bois; on y retrouve des oiseaux variés et de nombreux petits mammifères.  (Via Aldo Moro – Volto di Rosolina)

 

Histoire

Seulement depuis le milieu du XIIe siècle, après la route Ficarolo, la rivière Po se divisa en deux branches principales, l’une de ces branches arrivait à Rosolina et les débris transportés par les eaux commencèrent à faire progresser la côte, formant le territoire actuel. Malgré la coupe du Pô à Porto Viro eu 16 Septembre, 1604, qui a détourné le fleuve vers la Sacca di Goro, les débris menaçait l’enfouissement des ports du sud de la lagune et il fut donc nécessaire dévier le Po de Fornaci (1645) empêchant le flux des eaux vers Rosolina ce qui limita l’augmentation de son territoire. Avec la formation de nouveaux territoires, la république de Venise les confisquait et les revendait aux enchères publiques. Les nobles vénitiens en devinrent propriétaires et laissèrent la trace de leurs noms des familles dans les différents territoires: Ca ‘Diedo, Ca’ Morosini, Moceniga, Veniera, Sagreda et d’autres encore. Rosolina, depuis toujours intégré à Loreo, deviens indépendante en 1806, pendant l’alternance entre la domination française et autrichienne après la chute de Venise; le territoire est de nouveau annexé à Loreo en 1811, redevient une municipalité en 1816 et est deveins, une fois de plus, un hameau de Loreo en 1929; le retour à l’autonomie municipale n’a lieu qu’en 1948.

Informations utiles

Pro Loco Rosolina
Via Popolo, 1
Rosolina
e-mail: prolocorosolina@yahoo.it