Ceneselli

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Hotel de ville

  • Villa Peretti

Contemporain de l’église est le clocher qui avec ses 60 mètres de hauteur est parmi les plus élevés du Polesine

Eglises et lieux de culte

chiesaceneselliÉglise de l’Annonciation
Oeuvre considérable de Vincenzo Santini, enrichie à l’extérieur par quatre statues (Sts. Pierre et Paul, la Vierge et l’archange Gabriel) insérés les quatre niches de la façade. L’intérieur est harmonieux, le plan est central et en forme de croix grecque avec un sol en marbre fin du XXe siècle, il contient diverses œuvres d’art, parmi celles-ci : « L’Annonciation à la Vierge » (fin du XVIIe siècle) attribué à Giacomo Parolini ainsi  que « L’Apparition de Saint-Antoine » (début du XVIIIe siècle); et « L’Extase de saint François d’Assise », peint par Stefano Fegatelli (début du XVIIIe siècle). Mais le véritable joyau est la « Très Vénéré Madonna del Divin Parto », une précieuse sculpture polychrome de la fin du XVe siècle. Plusieurs autres peintures, sculptures, marbres et meubles précieux complètent les richesses de l’édifice sacré. Le clocher, parmi les plus élevés de tout le Polesine (60 mètres), se tient élégamment décoré par une double balustrade en pierre blanche de Vicence. (Piazza Marconi – Ceneselli)

Lieux intéressants

villaperettiVilla Peretti
L’hypothèse plus probable est qu’elle fut construite par le cardinal Peretti qui devint plus tard le pape Sixte V.
La villa a été entièrement décorée de fresques par Anselmo Baldissara, dont il reste un précieux plafond peint, dans la deuxième moitié du ‘700, Giulio Peretti lança la rénovation de la Villa en y ajoutant une loggia bien au centre de la façade, ce qui lui donne un caractère résidentiel.  (Via Massa, 74 – Ceneselli)

 

 

Hotel de ville
En face de l’église se trouve le siège municipal, architecture rigoureuse, conçue et construite sous la domination autrichienne en 1868. (Piazza Marconi – Ceneselli)

Histoire

Les premières implantations  dans la région datent des temps anciens, comme en témoigne la découverte d’une flèche ébréchée. Ces premières furent suivies par des colonies romaines, d’après diverses découvertes archéologiques sur place. Pendant le Moyen Age, après avoir appartenu aux évêques de Ferrara, le territoire passa à la famille d’Este, dont la domination, tourmenté par les conflits constants avec les villes de Vérone, Mantoue et Venise, a duré jusqu’à la fin du XVIe siècle, lorsque le territoire a été annexé à la État Pontifical. Au début des années 1600, la région fut objet d’une vaste oeuvre d’assèchement, enregistrant une certaine croissance, très tôt anéantie par la peste, introduite par les Lanzichenecchi en 1630. Après que le gouvernement du pape en 1797, l’invasion française, au cours de laquelle il a fait partie du département du Bas-Po, pour passer ensuite à la province de Rovigo pendant l’occupation autrichienne. La situation économique déjà difficile fut aggravée encore après l’unification de l’Italie, ce qui incita la population à migrer vers des zones, comme le Brésil, considéré meilleures. Un certain renouveau s’est manifesté que depuis quelques années.

Informations utiles

Pro Loco Ceneselli (Association de promotion du territoire)
Piazza Marconi, 1
cell. 347 8307667
e-mail: emi.ferraresi@gmail.com

Événements

Fête du Bigul al Torch (une sorte de pâte typique)
Août – Auprès de area verde
Tous les soirs : stand gastronomique et soirées dansantes.