Castelmassa

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Place Liberté et l'église St. Stéphane

  • Palais Crispi Manfredi

Son nom d’origine était Massa et il devint plus tard Massa Supérieur, car le village avec ses 12 mètres au-dessus du niveau de la mer était le plus élevé dans le Polesine.

Eglises et lieux de culte

sstefanoEglise Saint Stéphane
L’église dédiée à St. Stéphane, au fil du temps, a subi plusieurs restaurations. Vétuste et négligée dans les siècles précédents, en 1574 elle fut reconstruite entièrement avec une seule nef, avec un nouveau maître-autel et l’autel dédié à la Vierge placé au milieu de l’église. Elle a été consacrée le 10 Août 1582. Environ cent ans plus tard elle subit deux nouvelles modifications majeures: elle fut agrandie en largeur et en longueur et un imposant clocher a été érigé à ses côté, construit en cinq ans (1659- 1664) . En 1673, l’intérieur fut élargi : il devint à trois nefs (toujours existantes aujourd’hui) d’après la conception de Gio Batta Barbieri de Ferrare. Le plafond de l’église a été richement décoré de fresques au début des années 900. On y trouve huit autels d’excellente facture: l’autel principal et celui de la Vierge sont monumentaux. Il y a des peintures et retables de l’école vénitienne, de Ferrare et de Bologne. Son orgue est parmi les meilleurs de la province; l’instrument de musique de fabrication ancienne, se compose actuellement de deux mille roseaux. La façade de l’église est en style baroque classique. (Piazza Libertà – Castelmassa)

Oratoire du Sacré Saint Nom de Marie
L’église de Santo Stefano est adjacente au presbytère, qui à son tour, juxtapose l’Oratoire du Sacré Saint Nom de Marie: orné de trois élégantes sculptures du XVIIIe siècle par Andrea Ferreri: au centre, la Vierge et l’Enfant et deux anges sur les cotés. (Piazza Libertà – Castelmassa)

Oratoire des Saints Rocco et Sébastien
L’Oratoire des SS. Rocco et Sébastien fut reconstruit en 1668 par la noble famille des Marquis Crispi Manfredi. Récemment rénové.

Chapelle de la Bienheureuse Vierge du Rosaire
Fin du XIXe siècle. A l’intérieur on trouve une statue de la Vierge et l’Enfant.  (Via Spinea – Castelmassa)

 

Lieux intéressants

piazzadoncamilloPlace Liberté 
La place est immortalisée sur la couverture du célèbre livre « Don Camillo et Peppone» de Giovannino Guareschi. L’écrivain – journaliste, dans une de ses balades à vélo le long des berges de la rivière, fut étonné de voir sur la rive gauche, qui est vénitienne, une structure urbaine typiquement émilienne. Il ignorait que Castelmassa puisait ses racines dans environ sept cents ans d’histoire lié à Ferrare. Il l’apprécia au point d’en utiliser une image pour la couverture de son livre. (Piazza Libertà  – Castelmassa)

 

 

Palais Bentivoglio
Sur la très centrale place Liberté, maison d’une noble famille de Bologne du XVIe siècle, ramenée à sa beauté d’origine après une longue restauration, entreprise par la famille Cazzola, qui a pris fin en 1996. (Piazza Libertà  – Castelmassa)

Palais Crispi Manfredi
Manoir datant du XVIIe siècle, situé dans le hameau appelé Ca ‘Matte, c’était à l’origine une propriété des nobles Marquis Crispi Manfredi de Montaldo.

palazzocontiPalais Conti
La construction de l’actuel Hôtel de Ville date de la seconde moitié du XVIIe siècle, quand la noble famille Montecatini de Ferrare décide de construire une villa de campagne à Massa Superiore. Le choix a été déterminé par le fait que les Montecatini étaient propriétaires de nombreux biens fonciers dans la région de Massa. Plus tard, le bâtiment devint par succession propriété du marquis Bevilacqua et par la suite acheté par la famille Bresciani.
En 1867, la mairie de Massa Superiore, après la libération de la domination autrichienne, acheta la villa pour y placer ses bureaux, les écoles élémentaires et le télégraphe.  (Piazza Vittorio Veneto – Castelmassa)

 

teatrocotogniThéâtre Cotogni
Inauguré le 23 Août 1884 avec l’opéra « Le Barbier de Séville » de Rossini et la participation exceptionnelle du célèbre baryton Antonio Cotogni. Fermé en 1984, après 24 ans, il a été restructurés et redimensionné; reste l’imposante dimension du bâtiment qui, avec la mairie et de l’ancienne Villa Bresciani (devenue une banque) donnent à la place une agréable harmonie architecturale.  (Piazza Vittorio Veneto – Castelmassa) – www.teatrocotogni.it

 


Palais Bresciani

L’ancien palais de la famille Bresciani du XVIIIe siècle (aujourd’hui siège d’une banque). (Piazza Vittorio Veneto  – Castelmassa)

 

Histoire

Lieu de repos à l’époque romaine, à la croisée des chemins entre les voie Hatriense et voie Altinate, originairement appelé Massa, du latin mansio, «halte», et plus tard Massa Superiore. La ville prit son nom actuel en 1929, quand sa municipalité a été unie, comme par le passé, à la municipalité de Castelnovo Bariano, dont elle se sépare en 1946. Au cours du Moyen Age, elle fut sous la domination de Ferrare et des Este, faisant partie de Transpadana Ferrarese. La domination des Este, interrompue seulement par une petite occupation vénitienne au cours de la «guerre du sel », a duré jusqu’en 1597, quand son territoire a été annexé à l’État pontifical. Au XVIIIe siècle, grâce à la création de Consortiums d’hydraulique et assèchement, la région a une croissance économique qui est contrecarré par des dommages de la rupture de berge du Tartare, l’invasion française et la grande inondation du Po en 1801. Devenue partie de la province de Rovigo dans le cadre de l’occupation autrichienne, la ville participe activement aux soulèvements, jusqu’à son entrée dans le Royaume d’Italie en 1866. L’histoire plus récente relate un grand soulèvement paysan et l’émigration massive en particulier vers le Brésil.

 

Informations utiles

Pro Loco Castelmassa (Association de promotion du territoire)
Piazza Vittorio Veneto, 1
cell. 340 2212277
e-mail: proloco.castelmassa@libero.it
www.prolococastelmassa.it

Événements :

Foire du Printemps
Deuxième weekend de juin (samedi-dimanche-lundi-mardi) – Places du village
Large espace pour le Luna-Park dédié aux enfants avec un événement en soirée pour toute la famille. Le mardi fermeture avec un concert, bingo AVIS et feux d’artifice an musique

La Nuit Blanche
Un samedi soir de juillet ou d’août  – Rue et places de la vieille ville.
Parcours entre toutes les places du village et toutes les routes qui les relient, avec des spectacles par des artistes de rue, des concerts, des spectacles musicaux, défilés, magasins ouverts la nuit, stands gastronomiques par les restaurateurs locaux jusqu’à tard la nuit.

Sganzega sous les étoiles
Soirée du 14 août  – Place Liberté
Dîner de plats locaux: risotto à la saucisse, gnocchi « Pinzin », charcuterie, légumes, cuits et servis directement sur place et des gâteaux qui sont traditionnellement apportés par les nombreux participants. La principale caractéristique est une longue table qui parcourt toute la longueur de la place, une soirée conviviale avec l’esprit de retrouver la collaboration et l’identité du village, dédié à tous les villageois ou pas.

Foire de Saint Martin
Deuxième weekend de novembre – Rues et places du village
Espace Luna Park, parcours dans toutes les rues du village avec 400 stands, exposition du marché altopolesano (MAAC), zone d’exposition dédiée aux cycles et motos, des expositions d’artistes locaux, des stands gastronomiques et thématiques de restaurateurs locaux, des expositions contextuelles.

Marché de Noël
Pont de l’Immaculée conception (8 Décembre) durée: 5 jours – Place Liberté
Marché de Noël à thème avec des maisonettes en bois typiques de la région Trentino, stands gastronomiques avec des produits locaux, lumières et illuminations.