Badia Polesine

Chargemente en cours de…
  • Localisation du territoire

  • Abbaye de Santa Maria della Vangadizza

  • Le canal Adigetto, qui traverse Badia Polesine.

Le point de référence pour le territoire Alto Polesine.

Eglises et lieux de culte

 

duomosgiovanniEglise de Saint Jean Baptiste
Des anciens documents attestant de son existence depuis le XIIe siècle, au cours des siècles l’église a subi des rénovations et agrandissements. L’aspect actuel remonte aux travaux de 1700, au cours desquels l’église a été agrandie. Dans le grand médaillon du plafond, le peintre Pio Piati a réalisé une fresque, au début du XIXe siècle, représentant l’ascension de Saint-Jean-Baptiste. Dans le dernier autel sur la gauche, dans une niche, il y a la statue en bois de la Vierge de Vangadizza, déjà dans l’abbaye depuis 1400. Dans le dernier autel sur la droite, on trouve l’urne contenant le corps de saint Theobald, transféré depuis l’Abbaye de Vangadizza en 1810, l’année de la suppression du monastère; sur le mur arrière de la même chapelle on trouve une fresque du peintre Sebastiano Santi, peinte dans la première moitié du ‘800, qui représente l’ascension au ciel de Saint-Théobald soutenu par les anges.

 

Oratoire de Notre-Dame de la Santé (Oratorio della Beata Vergine Maria della Salute)
Le bâtiment, fait construire par Giovanni Francesco Loredan en 1719, est à base octogonale. A l’intérieur le superbe autel en marbre polychrome, renforce l’image de la fresque miraculeuse de la Vierge. A gauche de l’entrée, se trouve un petit autel, avec un crucifix et deux petits anges à la base. A l’extérieur de l’oratoire se trouvent des statues, tous de bonne qualité.

 

vangadizza_badiapol2

Abbaye de Santa Maria della Vangadizza
L’Abbaye de Vangadizza est originaire du milieu du Xe siècle lorsque la famille d’Este appela en ville les bénédictins et leur transmit plusieurs de leurs possessions locales. Le Vangadizza et les paroisses qui dépendaient d’elle n’appartenait à aucune diocèse; l’abbaye détenait le privilège de « nullius diocesis » et l’abbé qui la gouvernait répondait directement au pape. Dans la première moitié du 1200 les Bénédictins furent remplacés par les Camaldolesi qui vont régir le sort du monastère jusqu’à sa suppression définitive par décret napoléonien en 1810. 
Quelques années plus tôt, à la fin des années 1700 pendant la domination française en Italie, la Vangadizza était devenue la propriété privée d’un citoyen français, perdant sa fonction de lieu de culte et restera une propriété étrangère jusqu’au début des années 1980, quand elle sera achetée par l’Administration Municipale de Badia Polesine. Aujourd’hui, du grand complexe monastique, on retrouve le cloître, qui remonte à 1200, de forme trapézoïdale, qui est accessible par un arc gothique de 1400 réalisé en briques. La couverture du porche est en voiles, soutenue par des piliers en briques. En 1400 le cloître a été restauré et la loggia supérieure décorée avec des colonnes en marbre de Vérone. Au centre du cloître, est conservé un élégant puis en marbre blanc. Le cloître est certainement l’élément architectural le plus intéressant et suggestif de l’Abbaye. Depuis le cloître, à travers un élégant portail en marbre rouge de Vérone, on accède au réfectoire et en passant la porte en face, au jardin de l’abbé, ainsi nommé d’après de vieilles cartes. De ce jardin on arrive sur la place de la Vangadizza, un grand espace qui fait face à l’ancienne église de l’abbaye de Vangadizza. De cette église restent aujourd’hui seulement les murs d’enceinte puisque l’église a été démolie en 1836 quand elle appartenait aux français. Cependant, la chapelle latérale de l’ancienne église dédiée à la Sainte Vierge de Vangadizza, construite au XVe siècle, est intacte. Remarquables sont les stucs des panaches de la coupole et les peintures à fresque de l’abside exécutés par le peintre Filippo Zaniberti (1585-1636). Les fresques représentent les miracles de la Vierge. Sur la place devant l’église, deux sarcophages abritent les restes de la famille d’Este, bienfaiteurs et ancêtres de la famille Hannover, famille des actuels régnants britanniques.

Autres lieux de cultes

Chiesa Sant’Antonio
Chiesa Sant’Antonino (Salvaterra)
Chiesa San Sebastiano Crocetta
Chiesa San Giorgio martire (Villafora)
Chiesa di Santa Maria della Mercede (Colombano)
Chiesa San Costanzo (Villa d’Adige)

 

Musées

Museo Civico « A.E. Baruffaldi »
Dans le musée sont exposés des objets relatif aux différentes périodes historiques, les institutions civiles et religieuses, les céramique, la photographie, les loisirs et un petit modèle du moulin sur l’eau de l’Adige. Une importante section abrite des peintures d’artistes locaux du XIXe et du XXe siècle ainsi que une « Dernière Cène » peinte par Girolamo Bonsignori au XVIe siècle.

INFOS
Piazza V. Emanuele II – Badia Polesine
Mara Barison
Tel. +39 0425 52695 –  sistema.museale@provincia.rovigo.it

HORAIRES
Jeudi de 9.00 à 12.00
Entrée gratuite

> Voir le site du musée (IT-EN-DE)

 

Collection “Eugenio Balzan”

colbalzanDébut 2014, la municipalité de Badia Polesine obtient le prêt pour une utilisation illimitée de toute la collection, qui se compose de 49 œuvres et qui sont exposées au foyer du Théatre « E. Balzan ». L’ouverture au public de cette importante collection, organisé par la ville qui a donné naissance à Eugenio Balzan, offre aux chercheurs et aux visiteurs des œuvres d’art extraordinaires du XIXe et XXe siècle de la peinture italienne, rendant ainsi publique la véritable passion pour l’art de son initiateur.

INFOS
c/o Teatro Sociale Eugenio Balzan
via Danieli – 45021 Badia Polesine (RO)
Tel. +39 (0)425 51766  – info@collezionebalzan.it

 

HORAIRES
Samedi et dimanche – 10:00-12:30/15:30-19:00

Prix de l’entrée
4 € entier
3 € réduit (de 6 à 18 ans, étudiants, groupes affiliés)
3 € groupes (min. 15 personnes, 1 accompagnateur gratuit pour 20 payants)
1 € écoles (2 accompagnateurs gratuits par classe)
Entrée gratuite pour les enfants de moins de 6 ans, journalistes et guides touristiques, militaires
Réservation obligatoire pour groupes et écoles

>> Visitez la collection (IT-EN)

 

Lieux intéressants

mercatocopertoMarché couvert
Au début du XXe siècle, un bâtiment a été démoli pour faire place à la nouvelle halle du marché, le palais dans le style gothique vénitien, dont le dessin a été sans aucun doute influencé par le Palazzo Ducale à Piazza San Marco à Venise. Propriété municipale, il a été récemment restauré et, depuis quelques années il est destiné au siège des bureaux fiscaux, tandis que le rez-de-chaussée a été transformé en une spacieuse Salle Municipale qui accueille des manifestations culturelles. (via Don Minzoni – Badia Polesine)

 

 

palace-300x225Palais des Este
Le Palais Este est un beau bâtiment construit en 1430 dans le centre de Badia. De style gothique il est orné d’élégantes fenêtres triples, il a été construit au cours de la première période d’occupation vénitienne. Le nom vient des propriétaires du bâtiment, la famille d’Este qui a vécu ici pendant leur séjour à Badia à la fin du XVe siècle.

 

 

Villa Turchetti
En style Liberty et construite en 1905. (via Roma – Badia Polesine)

Palais Rossi
Construit au XVIIIe siècle; à l’intérieur du palais un important escalier en pierre tendre et d’élégantes moulures originales qui ornent les chambres du palais. Les peintures sur les plafonds sont par le peintre vénitien Giovanni Biasin. (via degli Estensi – Badia Polesine)

Palais Rosini
Maison de seigneurs du XVIe siècle, qui comme beaucoup d’autres palais à Badia Polesine, a été modifié à l’époque moderne. Il abrite une salle décorée dans le XIXe siècle par le peintre de Ferrare, Francesco Saraceni, le même qui, en 1855, décora l’intérieur du Théâtre de la ville. (via San Giovanni – Badia Polesine)

Palais Bassi
Construit au XVIIe siècle, il est l’un des rares bâtiments de la ville  dont la façade est restée intacte jusqu’à ce jour. (via San Giovanni – Badia Polesine)

Villa Finzi
Construite à la fin du XIXe siècle par Emanuele Finzi, propriétaire du moulin Finzi, l’une des industries les plus importantes à Badia Polesine, à la fin du XIXe siècle. (via Pinzon – Badia Polesine)

Palais Gulinelli
Le bâtiment est de la fin 1500 et la façade sur la cour conserve la corniche en briques de cette période, tandis qu’au XVIII siècle la façade donnant sur la via degli Estensi a été refaite. (via degli Estensi – Badia Polesine)

Mairie et Tour de l’Horloge
Datant du XVIIe siècle et souvent modifié par la suite selon les époques. À côté du palais on trouve  la Tour de l’Horloge construite en 1595. (Piazza V. Emanuele II – Badia Polesine)

 

Histoire

L’ancien nom de Badia Polesine était tout simplement « La Badia », à cause de l’abbaye bénédictine de Sainte-Marie de Vangadizza autour de laquelle la ville s’était développée. Après 589, suite à la rupture de berge de l’Adige à Cucca, actuellement Veronella, le fleuve a abandonné son ancien cours. Vers l’an 900, le marquis de Mantova Almerigo y construisit l’abbaye, par la suite cédée aux moines bénédictins. L’abbaye était indépendante du diocèse d’Adria. En 1200 Badia était entourée par un fossé et il y avait trois portes d’entrée en ville. En 1400, commence le déclin de l’abbaye Vangadizza, elle devient propriété de la famille française d’Espagnac, et supprimée par décret napoléonien au XIXe siècle. La ville de Badia Polesine est sous domination des Este, de Padoue, de la République de Venise, depuis 1797 des Français, puis les Autrichiens jusqu’en 1866, lorsque la Vénétie est annexée à l’État Italien. Badia Polesine était aussi l’étape finale de l’ancienne voie de pèlerinage Romea Annia. Les pèlerins en provenance d’Europe du Nord et des pays de l’Est du continent, versaient dans l’importante ville romaine de Iulia Concordia, aujourd’hui Concordia Sagittaria. De là, le long de la voie Romea Annia, ils parcouraient plus de 200 kilomètres en traversant la plaine de vénétie d’est en ouest, en arrivant à l’ancienne abbaye de Badia Polesine. Dès le XIXe siècle, la ville se développe; le Teatro Sociale est construit  ainsi que l’hôpital et de nombreux travaux publics. Concernant la voirie, le pont sur le fleuve Adige qui relie Badia avec la province de Padoue est construit ainsi que la ligne ferroviaire Vérone-Rovigo. En 1928, la municipalité annexe la municipalité supprimée de Crocetta. Au cours de la Deuxième Guerre mondiale, en Avril 1945, la ville est bombardée et le quartier de San Nicolò est détruit. Suite à l’essor économique de l’Italie dans les années soixante de nouvelles industries naissent en ville. Dans le milieu des années ’90 la route nationale Transpolesana est terminée aboutissant à la création de nombreuses entreprises et industries dans les proches alentours de la ville.

 

Informations utiles

Pro Loco Badia Polesine (Association de promotion du territoire)
Piazza Vittorio Emanuele II, 37
Tel. 0425 590696 – Fax 0425 590696
e-mail: proloco.badia@libero.it

Événements : 

Crèche de Noël Vivante
Janvier – Rues principales et place Vangadizza
Parade en costume d’époque dans les rues de la ville et reconstitution de la Nativité place Vangadizza avec l’arrivée des rois mages à cheval.

Tous masqués
Février – Place V.Emanuele
Carnaval en ville avec jeux, divertissements, musique et concours des plus beaux masques.

Festival national des cerfs-volants
25 Avril – Sperone Bova (Sur la rive droite du fleuve Adige)
Événement sur la rive droite de l’Adige, lié à la culture populaire pour enfants, adolescents et adultes. Une journée de célébration de la nature et la joie, avec de nombreux prix pour les participants.

Défilé historique
Juillet – Rues de la ville, place Vangadizza
A l’occasion de la fête du saint protecteur de la ville S.Teobaldo, défilé en costume médiéval dans les rues de la ville et «reconstitution» de la translation des reliques de S.Teobaldo de Badia Polesine à St.Thibaulth des Vignes (F) qui eu lieu en 1075. Sur la place Vangadizza dîner médiéval est organisé.

Ferragosto Badiese
Août – Place Marconi, Place V.Emanuele
Luna Park, attractions musicales, bingo, feux d’artifice.

Fête régionale de la Polenta
Septembre – Villa d’Adige di Badia Polesine
Tous les soirs musique et dégustation de plats typiques de la Vénétie.

Fête de la Madone de la Santé
Novembre  –  Place Madonna della Salute
Jeux d’antan, châtaignes et des prix pour tout le monde.